Rdv chirurgien avis 1: speedy gonzales du bistouri

Après avoir parcouru les classements l’express et le point ainsi que scope santé, direction les beaux quartiers de Paris pour avoir un avis chirurgical pour savoir que faire de mon poids pachydermique.

En retard comme absolument tous les médecins que je connais. On s’y attend, et puis j’ai pris ma journée. Le cabinet médical est moderne, les secrétaires sont sympas. Au mur, des photos de d’opérés qui jettent en l’air des bouteilles de lait dont le poids total est égal à celui des kilos perdus. Une petite légende en dessous de chaque photo (en gros: je revis maintenant. Je veux bien te croire cocotte). Le nom du studio photo: renaissance quelque chose. Le ton est donné: ici on t’offre une nouvelle vie.

Question philosophique qui se pose alors: oui nouvelle vie car une grosse (c’est le cas de le dire) partie de tes problèmes se retrouve résolue du fait de la perte de poids certes, mais quid des autres problèmes qui eux restent bien accrochés ? Est-ce que selon leur importance on peut vraiment parler d’une renaissance et pas juste d’une amélioration significative des problèmes ? Parce que c’est bien gentil la perte de poids mais ca ne va pas désadhérer ma trompe ou réduire les bouffées de chaleur (on a déclenché une alerte enlèvement pour mes œstrogènes mais personne n’a vraiment cherché à trouver le kidnapper en question).

Dr Speedy arrive. Impossible d’estimer son âge tellement est tirée de partout. Son visage est d’un lisse surnaturel. Bon j’avoue c’est un peu bizarre mais on a envie de la toucher pour voir comment c’est doux.
Elle m’accueille avec le sourire et petite blagounette. On entre dans le dur: poids, taille. Pour plus de clarté et parce que le rdv a duré 10 minutes, je vous fais en gros la retranscription:

Dr Speedy: Vous vous êtes pesée et mesurée récemment ?
Moi: Euh oui plutôt
Dr Speedy: ok pas besoin de le refaire. Vous mangez bien ? On va pas faire le détail la nutritionniste est là pour ça. Vous mangez beaucoup ?
Moi: je pense manger bien, je ne grignote pas. Mais peut être que c’est les quantités mon problèmes
Dr Speedy: bon on va partir sur une sleeve. On va réduire votre estomac. Voilà une fiche explicative
Moi: la chirurgie docteur c’est un peu mon dernier espoir. Tous les autres régimes ont échoué et pourtant je pèse ce que je mange
Dr Speedy: alors vous mangez bien ! Vous savez j’en connais des obèses qui mangent moins et mieux que moi et qui prennent du poids (PUTAIN qu’est ce que ca fait du bien à entendre ! Je ne suis pas folle). On va plutôt partir sur un mini bypass qui va réduire l’estomac et réduire l’absorption. En plus avec vos problèmes hormonaux ca ne sera pas plus mal. En gros, on change votre métabolisme de merde
Moi: et combien de temps va durer le parcours avant l’opération ? Plusieurs mois je pense non ?
Dr Speedy: ah non, en trois semaines ca peut être bouclé ! La sécu impose une prise de charge de 6 mois mais bon quand on arrive à un IMC de 40 on sait bien que les gens ont tenté sérieusement des régimes avant. Et personne ne choisi une chirurgie à vie plutôt que de manger des haricots verts !
Voilà les fiches explicatives. Lisez les bien et la prochaine fois je vous interroge lolilol

Vu que j’aime les listes:

1- J’ai vraiment eu l’impression que le type d’opération a été choisi au doigt mouillé. Avec crétissimo j’aurais pu en arriver à la même conclusion

2 – L’info sur les conséquences de l’opération aurait quand même pu être orale et plus détaillée qu’une fiche. Je travaille dans le côté administratif du médical donc j’ai des facilités à comprendre, mais quid des personnes qui n’ont aucune connaissances médicales, qui n’osent pas poser des questions ou qui tout simplement ont un peu de mal avec le français ou les concepts abstraits ?
Rien non plus sur l’alimentation après l’opération, à l’oral comme sur la fiche. C’est dommage de devoir attendre le rdv nutritionniste car parfois on peut changer d’avis devant l’ampleur des conséquences à vie sur la manière de s’alimenter.

3 – Je suis d’accord, la plupart des obèses sévères ont a leur compteur des dizaines de régimes. Mais un petit entretien avec un nutritionniste en amont pour voir si le régime alimentaire est vraiment correct (parce qu’on ne sait jamais) et/ou détecter des problèmes hormonaux/de santé qui peuvent causer une prise de poids anormale.
La prise en charge doit pour moi être globale (et pas seulement voir une palanquée de médecins qui s’assurent juste que vous n’allez pas mourir sur la table et donc faire perdre leurs dépassements d’honoraires à tout le monde) afin de s’assurer de la réussite de l’opération. Si la personne est atteinte d’une maladie de Crohn ou d’une hypothyroïdie sévère, l’opération ne servira à rien ou alors va être vouée à l’échec à long terme, voir masquer ces problèmes et entraîner de très graves conséquences à plus ou moins court terme.

Je suis assez mitigée sur l’issue du rdv. Je pense qu’il est important d’avoir pleinement confiance dans l’équipe qui nous suit dans cette opération qui engage à vie. Et je ne veux recourir à cette opération que si c’est vraiment la solution de dernier recours ET la plus adaptée pour mon cas.

Après avoir parlé à une amie qui m’a toujours éclairé par sa sagesse (sérieusement cette femme a été mon modèle depuis la fin du lycée): tu sais ca fait quand même beaucoup: l’insulionrésistance qui merde, les transaminases élevées, les hormones féminines aussi, les douleurs intestinales, les trompes qui partent en cacahouète toutes seules … Franchement je ne te dis pas de ne pas le faire, mais sois sure d’explorer toutes les pistes avant …

Je suis toujours déterminée à trouver la SOLUTION qui va changer rapidement mon problème de poids. Je suis tout à fait prête à me lancer dans le chirurgie. D’ailleurs, j’ai déjà pris rdv pour les examens pré op nécessaires. Je vais voir avec son confrère du même centre qui demande un bilan encore plus complet.
Mais j’attends avec d’autant plus d’impatience le rdv avec mon endocrino vendredi …

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Rdv chirurgien avis 1: speedy gonzales du bistouri

    1. C’est en fait tout le paradoxe du secteur privé: on y trouve des professionnels ultra compétents qui souhaitent de meilleures condition de travail (et de rémunération il ne faut pas se leurrer) que celles offertes à l’hôpital public, et puis il y’a ceux qui sont là pour faire du chiffre uniquement

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s