(Post grossesse) La galère ne s’arrête jamais de nous faire ramer

Mon état actuel est très facilement définissable: un état d’angoisse permanent. J’ai peur qu’à tout instant je perde ce bébé qui ne devait pas arriver dans mon corps cassé. Je lui trouve mil et une maladie. A commencer par les trisomies.

DPNI passé, résultats négatifs. La dessus je peux souffler. Moi qui croyait que les dpo étaient horribles, je venais de passer un nouveau pallier. La Dame Nature m’avait clairement mis l’eau à la bouche, elle avait approché ce doux et sucré presque sur mes lèvres, et paf elle menaçait de empiffrer devant moi de MON joli diner en rigolant bien grassement.

Et puis il y’a eu l’écho pré morpho à 17 SA. Rien à dire la dessus, bébé à l’air d’aller bien, même si tout doit etre reconfirmé à 22 SA. Un gros bébé vraisemblablement, comme ses frères. Un petit garçon est annoncé, c’est même « très franc ». Mon envie de fille se fait plus discrète, je suis avant tout contente d’être enceinte. Et puis j’ai réussi à convaincre chéri pour un bébé 4, donc il me reste encore une chance.

Et puis, le cauchemar.

Au travail, ce sentiment d’ennui et d’étouffement est accentué par l’annonce du congés maternité. Alors je décide de reprendre des études, partir dans un domaine qui m’attire plus. Me sentir bien plus utile que de pondre des notes politiques au préfet. Tout ça pour faire du politiquement correct au lieu de vraiment prendre des actions fortes et efficaces. Il s’en fout de l’embolisation du système qu’il crée derrière. Bref.

Une consult de suivi habituel. Le col est vraiment court, donc madame, fini le boulot. Vous allez rester chez vous à attendre que le temps passe, à ne plus voir personne.

Et là hier, consultation à la mater. Hypertension. L’impression d’étouffer, que ce corps déjà en morceaux me trahit encore une fois. J’ai l’impression d’avoir voulu forcer DNLP qui me rend la monnaie de ma pièce.

Mon viking ne comprends pas, il pense que je stresse pour tout, que je stresse trop, que je suis invivable.

Mais bordel, JE SUIS LA SEULE RESPONSABLE DE TOUT CA, c’est MON corps qui déconne, mon utérus qui contracte, MES vaisseaux et MON sang qui causent une hypertension. Sil arrive quelque chose à ce bébé en bonne santé ca sera de la faute de mon corps. Ca ne sera pas la faute à pas de chance, parce que ca arrive. Il y aura une cause, et cette cause ca sera ma pomme. Je n’ai jamais pris soin de ce corps, maintenant il me le balance dans la tronche au pire moment.

Alors je n’ai qu’une seule envie manger pour oublier. Et d’autres choses plus noires. Je me dis que je dois revoir ma psy. Mais elle ne répond pas, surement en vacances.

Publicités

Une réflexion sur “(Post grossesse) La galère ne s’arrête jamais de nous faire ramer

  1. c’est difficile de trouver des mots face à ce que tu vis, mais malgré tout ce qui me vient c’est que tu n’es coupable de rien. Peux tu t’en vouloir d’être femme plutôt qu’homme? blonde (ou brune) plutôt que rousse? alors pourquoi te reprocher ta tension, ou autre? Tu vas en prendre soin de ce bébé, comme tu l’as fait pour les précédents. fais toi confiance. facile à dire je sais. D’autant plus que le stress est inévitable, et tellement normal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s