Le suspense est à son comble

Mardi je suis encore dans ma phase post anéantissement. Je suis résignée, j’ai envie que tout s’arrête au plus vite pour ne plus porter en moi cette poche vide. En plus, les symptomes de grossesse sont revenus à vitesse grand V. Je me force à essayer de ne pas les ressentir mais c’est peine perdue. Toutes mes hormones me crient ce que je ne veux plus entendre. Etre enceinte alors qu’on sait qu’on ne l’est plus. L’une des pire sensations.
Par la fenêtre je vois la parade des enfants du village pour carnaval. Des mères avec des pousettes. Je craque, je me vide de mes larmes.

Le viking lui garde un espoir. Pour lui ce n’est qu’un interne qu’on ne connait pas. Il peut très bien se tromper. Il attends de voir.

Je ne tiens plus. J’appelle le cabinet de Hope pour avoir son avis. Elle saura quoi me dire (et pourra me prescrire du cycotec dare dare qu’on en finisse). Sa secrétaire est d’un tact que j’apprécie beaucoup. Elle me promet de venir vers moi rapidement, ce qu’elle fait quelques heures plus tard.

« Attendez il est trop tot pour se prononcer. Allez voir la semaine prochaine le Dr XYZ, elle saura vous rassurer ».
La semaine prochaine ? Trop loin pour moi. Je ne veux que mon utérus serve de morgue plus longtemps. Surtout que dans ma tête à mon terme on aurait du clairement voir quelque chose.

Je craque. Je fonds en larme à nouveau. Alors je passe en mode automatique. Je téléphone à gygy Globulle. Je VEUX savoir. J’obtiens rendez-vous pour le lendemain.

Au rendez-vous je ne pense encore qu’à une chose: CYCOTEC. Je me prépare psychologiquement aux douleurs que ca peut engendrer. Je me mets en mode guerrière. Mon viking sent que j’ai besoin de lui, il m’accompagnera ce matin là.

Nous passons avec une heure et demi de retard. Comme d’hab. Pas la peine de se stresser pour le petit retard de 5 min qu’on a eu.

J’explique à gygy Globulle ce qui s’est passé. Il fronce les sourcils, reste sceptique. Sans attendre il me dit de passer à l’écho.

Et là, un mircale. Pas besoin de chercher très longtemps. On voit un petit embryon de 2 mm et une vésicule vitelline. Je regarde mon viking. Je n’y crois pas. Je suis euphorique.

Et puis, 2 mm je me dis que c’est petit. Ca me fait un terme plutôt de 5sa+5. Hors, je suis à 6sa+1. Gygy Globulle me dit que ce n’est pas très précis à ce stade. Il me dit de ne pas m’inquieter.

Mais moi je m’inquiète. Moi je ne peux pas m’empêcher de me dire que c’est fini car embryon trop petit. D’un autre côté je me dis qu’Antoine avait toujours 3 jours de moins que son frère et qu’il va très bien aujourd’hui.

Alors je doute. Alors je me dis que mardi prochain en allant voir la Dr échographe recommandée par Hope j’en saurai plus. Que cette saga se termine enfin et que l’acsenseur émotionnel ne soit plus en constant mouvement.

 

Publicités

21 réflexions sur “Le suspense est à son comble

  1. l’ascenseur émotionnel ! j’arrive même pas à m’imaginer l’état dans lequel tu dois être avec des émotions aussi fortes en bien et en mal^^ on croise les doigts pour que ça évolue dans le bon sens et que la petite bulle rattrape son retard pour bien s’accrocher 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. C’est plutôt une belle surprise et une bonne nouvelle! La taille des embryons à ce stade dépends surtout du matos du Gyneco.
    Donc tu peux avoir une echo avec poche vide chez l’un, un embryon de 2 MM chez l’un et un embryon de 6 mm chez l’autre.
    Il y a de l’espoir.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s