La peur au ventre

Le cycle dernier j’ai été voir Dr Hope. Le plan était simple: arrêter de suite les injections, et lancer les examens en début de cycle. J’ai obtempéré parce que voyons les choses en face, quand on s’en remet à Hope on sait qu’on est pas parti pour faire du tourisme. On sait qu’on va à l’essentiel, qu’on ne perd pas de temps.

Douleurs dans le bas ventre inhabituelles, sens gonflés, vers J14 je suis étonnée de ces symptomes et je décide de faire un test d’ovulation qui s’avère positif.

Ca c’était le résumé de la situation.

J’ai toujours un vague espoir d’un test positif, on ne se refait pas. Alors à 11 dpo, le lendemain de l’arrêt du dudu prescrit par Hope, je réfléchis intensément. Le mieux c’est de faire le test à 14 dpo, soit mardi. Mais ma belle mère est la ce week end, qu’est ce que ca serait bien de le faire dimanche au petit matin, de la prendre à part dans la journée et de lui faire part de mon bonheur d’un joli « enceinte » affiché sur le test. Ouai j’aime bien rêver des fois. Et mon côté Pmette réaliste me dit « fais le maintenant comme ça tu verras « pas enceinte » sur le test et J1 se pointera plus vite ».

A 5h du matin, après avoir passé une mauvaise nuit la nuit à en rêver, je fais ce test alors que le viking dort encore profondément.
ENCEINTE.

La joie est de courte durée. Je repense à la FC de décembre, aux risques dont Hope m’a parlé. Je pense traitements, je pense « merde est-ce que j’ai encore de l’utrodégeu ? ». Je pense que je ne suis pas encore montée dans le train. J’ai juste le pied sur le marchepied et que c’est fichtrement glissant.

Le cabinet de Hope est divin comme d’habitude. Elle m’envoie les ordonnances pour les prises de sang. La secrétaire me dit qu’elle me rappellera quand elle aura les résultats de la prise de sang. Et elle le fera, à 17h15.

296 à 14 dpo. Le taux est bon selon elle. Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce taux similaire quand j’étais enceinte des garçons.
Elle me demande de refaire une prise de sang jeudi. Elle me prescrit de l’aspegic nourrisson et de l’utrodégeu, deux fois par jour. Les protèges slips super U la remercient pour ce coup de boost à leurs ventes.

Que le temps est long. Je devais être en vacances jeudi mais je décidé d’aller bosser. Rester toute la journée à attendre le résultat chez moi toute seule … Non …. je veux être au bureau et m’occuper l’esprit. Je ne veux pas m’effondrer toute seule, je veux être au contact de deux de mes collègues adorées si je me prends une claque dans la tronche.

Suite au prochain épisode. La peur au ventre toujours.

 

 

Publicités

10 réflexions sur “La peur au ventre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s